Inscription à la newsletter :

Article publié le 9 juin 2010 - Wunnen n° 19 - juin-juillet-août 2010

11.07.2010

Matériau moderne pour une terre vivante

Pourquoi le bois ?

Pourquoi le bois ?
Pourquoi le bois ?
Pourquoi le bois ?
Les constructions en bois connaissent depuis quelque temps un essor remarquable. On redécouvre les qualités de ce matériau sain et naturel, qui répond à la prise de conscience environnementale et qui, en même temps, offre un confort d’habitat et une souplesse architecturale des plus étonnantes.

En Allemagne, en Autriche, dans les pays scandinaves, en France de plus en plus, depuis peu également au Luxembourg, le bois s’impose comme un choix avantageux à la fois pour les particuliers et les constructeurs.
La construction en bois, qu’il s’agisse d’une maison individuelle ou d’un bâtiment fonctionnel, bénéficie de technologies et de savoir-faire constamment améliorés.
A connotation plutôt artisanale il y a encore quelques années, le secteur de la construction en bois s’est progressivement renforcé et a mis en place des filières économiquement concurrentielles. Il est devenu un des acteurs clés de toute politique de développement durable.

Pour un habitat sain et écologique


Entièrement renouvelable et bio-dégradable, le bois est ce qu’on pourrait qualifier d’élu parmi les élus - le matériau le plus clairement lié à l’idée de respect de l’environnement. De plus, son utilisation dans la construction d’habitations, si celle-ci se fait dans les règles de l’art et de façon responsable, donne lieu à d’indiscutables bénéfices. Matériau vivant, respirant et isolant, le bois crée des atmosphères agréables à vivre. Il est exempt de substances toxiques et son hygroscopie remarquable permet d’obtenir un air sain à l’humidité naturellement régulée, restituant la chaleur en hiver et retenant la fraîcheur en été. Cette faculté hygroscopique fait que le bois s’adapte parfaitement pour les pièces présentant un taux d'humidité d'air élevé, par exemple la salle de bain, la cuisine ou un espace à forte présence humaine.
Le bois présente aussi des performances thermiques considérables, offrant notamment une isolation supérieure et une notable rapidité de chauffage due à une inertie thermique faible.
Par ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait croire, le bois est un matériau qui possède l'une des meilleures résistances au feu. Il se consume lentement, ce qui donne le temps aux pompiers d'intervenir, et il conserve ses qualités mécaniques durant de longues minutes permettant d'agir en toute sécurité.
Une autre idée reçue à mettre au placard, celle de la supposée fragilité d’une maison en bois. Au contraire, de nombreux bâtiments en bois parfaitement conservés, datant de plusieurs centaines d'années, en Europe et dans le reste de la planète, attestent de l'excellente longévité de la construction en bois. Ainsi, il est aujourd'hui admis qu'une maison en bois peut durer 400 ans.
Outre ses qualités intrinsèques, le bois agit positivement sur le psychisme des occupants. C’est un matériau que l’on apprécie pour sa dimension physique et sensuelle. On aime à le regarder, à le toucher et à le sentir ; sa couleur, sa texture et son odeur captivent depuis toujours.
Enfin, étant donné le degré de préfabrication élevé et l'assemblage facile, la construction d’un bâtiment en bois donne lieu à une mise en œuvre plus rapide et moins vorace en eau, ce qui est non seulement positif pour l’environnement, mais diminue également les nuisances de chantier.

Différents types de construction


Grâce à ses caractéristiques mécaniques, le bois se prête à tous les types de construction, pouvant être utilisé en structure, en agencement et en bardage.

Citons trois modes de construction possibles :
la maison à ossature de bois : la structure de la maison est constituée d’un cadre en bois à double isolation ; entre les pans verticaux en bois, on place le matériau isolant, par exemple de la laine de roche minérale,
la maison en poteaux poutres : la structure est composée de poteaux et de poutres en bois massif, continus du sol à la toiture, complétés de potelets, de solives et de traverses. Le « squelette » de la maison ainsi stabilisé permet de dimensionner et de positionner les ouvertures, baies vitrées et portes selon les convenances,
la maison en rondins ou madriers, que l’on retrouve surtout dans les pays de montagne et dans les pays froids. Souvent appelé chalet, ce type de construction repose sur des murs en bois massif montés par empilement de madriers (finition rectangulaire), de rondins (finition lisse) ou de fustes (finition rustique).



Comment vit-on dans une maison en bois ?
Marianne et Eric habitent depuis deux ans une maison en bois qu’ils ont fait construire à la lisière d’un petit village dans le centre du pays. Wunnen a voulu savoir s’ils ne regrettent pas leur choix.
Wunnen : A quel type de construction correspond votre maison ?
Marianne et Eric : C’est une structure en madriers de bois massif, à laquelle on a ajouté une isolation extérieure de type laine de bois ainsi qu’une façade en planches de bois de 2,5 cm. L’épaisseur totale du mur est de 32 cm.

Pourquoi ce choix de construire une maison en bois ?
Nous souhaitions avoir une atmosphère chaleureuse pendant toute l’année. Lors de nos vacances dans des régions comme la Suisse, l’Autriche, dans des hôtels en bois, nous avons ressenti une grande impression apaisante pour le corps et l’esprit. A un certain moment, nous avons commencé à faire des recherches pour comprendre les avantages de ce genre de construction. Nous avons été étonnés d’apprendre que les plus anciennes maisons au monde sont des constructions en bois. Nous avons même passé une semaine dans une maison âgée de 300 ans qui n’avait jamais connu de rénovation. La décision était prise.

Comment vit-on au quotidien dans une maison en bois ?
C’est une maison vivante, apaisante, dans laquelle on respire bien. Le bois régule naturellement l’humidité de l’air ambiant. La couleur et la texture des surfaces en bois ainsi que l’acoustique particulière créent un climat véritablement agréable. On se dit souvent : « Tiens, c’est comme si on était en vacances ! »
Quelques conseils pour ceux qui voudraient suivre l’exemple ?
Visuellement, le bois semble faire rétrécir l’espace. Il convient donc de prévoir des pièces généreuses en mètres carrés ou bien des espaces ouverts. Etant donné le phénomène de tassement des éléments en bois au cours des deux premières années, il faut prévoir des espaces libres au-dessus de chaque fenêtre, de chaque porte et même de l’escalier. Le bois peut modifier ses dimensions ! Il ne faut jamais oublier que c’est un matériau vivant, ce qui a comme conséquence qu’on entend de temps à autre des claquements de différents types et volumes, comme dans le cas d’un vieux meuble ou d’un vieux plancher. C’est étrange au début, mais, quand on s’y habitue, ça fait partie du charme de l’histoire.
En tout état de cause, la maison en bois doit être construite par un spécialiste qui a les compétences et le savoir-faire dans le domaine. De même pour tous les travaux de chauffage, d’installation sanitaire et électrique, il faut faire intervenir des professionnels qui ont l’expérience des constructions en bois. Enfin, une chose ne devra jamais manquer dans une maison en bois : le poêle à bois !
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu