Inscription à la newsletter :

22.06.2011

Nathalie Dewez consacrée designer de l'année belge

Nathalie Dewez consacrée designer de l\\\'année belge
Nathalie Dewez consacrée designer de l\\\'année belge
Nathalie Dewez consacrée designer de l\\\'année belge
Le nom du Designer de l’année belge est connu : Nathalie Dewez. Elle succède à Bram Boo et est le sixième créateur belge à recevoir ce titre. Le prix est une initiative de l’ Interieur Foundation et des magazines Weekend Knack et Le Vif Weekend. Nathalie Dewez est célèbre pour ses luminaires créatifs avec lesquels elle a su déjà séduire divers fabricants internationaux. « Elle met de la lumière dans la vie », a déclaré Dieter Van Den Storm, directeur artistique de la Design Biennale Interieur.
La lumière comme outil de travail magique. Il est donné à peu de gens de développer son talent créateur. La Bruxelloise Nathalie Dewez en a fait sa marque de fabrique depuis le début de sa carrière. Ses lampes sont des sculptures qui émeuvent même quand elles ne sont pas allumées. Ce sont non seulement des objets fonctionnels, mais des sculptures à valeur ajoutée.
« En tant que créatrice de luminaires, elle est fascinée par le déplacement du soleil, l’irruption de la lumière du jour et la réflexion sur les murs », explique Dieter Van Den Storm, directeur artistique de la Design Biennale Interieur. « Ses armatures de luminaires reflètent cette sensibilité. Elle a une manière délicate et transparente de travailler. Elle raconte toute une histoire en quelques lignes bien ciselées. »
Parfois, toutes les pièces du puzzle s’assemblent d’un seul coup, alors que cet effet était recherché depuis longtemps. Ce principe s’applique aussi à la créatrice Nathalie Dewez âgée de 36 ans. Elle a fait son entrée sur la scène internationale en travaillant entre autres pour Habitat en le Royaume-Uni et Ligne Roset en France. Depuis cette année, elle peut aussi ajouter Established & Sons à sa liste de clients. Elle a créé une sculpture lumineuse gigantesque pour le MUDAM, le Musée d’Art moderne au Luxembourg, et a également assuré l’éclairage pour Senteurs d’Ailleurs, la parfumerie bruxelloise qui ouvrira ses nouveaux locaux à la fin juin.
Trui Moerkerke, rédacteur en chef de Weekend Knack, est impressionné par son travail : « Nathalie Dewez crée des objets lumineux poétiques. Ce sont des lampes qui ont un rayonnement, même quand elles ne sont pas allumées. Ses créations portent sur l’éclairage, elles utilisent des matériaux avec parcimonie, mais donnent une valeur ajoutée à l’espace. Les collections de Nathalie Dewez sont du reste commercialisées par des marques prestigieuses. » Delphine Kindermans, rédactrice en chef du Vif Weekend, abonde dans le même sens : « La lumière est un jeu d’équilibre. Nathalie Dewez a le sens de l’espace. C’est pourquoi elle se voit confier régulièrement des projets d’éclairage intégraux. Le MUDAM, au Luxembourg, lui a commandé une sculpture lumineuse monumentale pour le grand hall. Un fabuleux témoignage de reconnaissance. »
« Le terrain d’action de Nathalie Dewez en tant que designer est l’éclairage. Un domaine difficile et vaste qu’elle n’ouvre pas en grand, mais traite en se concentrant sur l’esthétique de lampes d’intérieur et d’ambiance. Son langage des formes est simple, délicat, beau et inspiré du minimalisme classique. La promotion au titre de sixième Designer de l’année l’incitera à élargir ses horizons pour oser investir dans une nouvelle lumière et à s’interroger sur la place qu’elle envisage d’occuper sur la scène internationale », a déclaré Moniek E. Bucquoye, administratrice de l’ Interieur Foundation.
Françoise Foulon, directrice de Grand-Hornu Images, partage cet avis : « Rares sont les designers qui, comme Ingo Maurer et Nathalie Dewez (et l’association de ces deux noms en dit long), choisissent une orientation claire et en explorent toutes les possibilités en connaissance de cause, avec une curiosité distinctive et une avidité insatiable. Depuis « La Plic », une lampe modeste au rayonnement poétique, Nathalie ne cesse de nous ébahir avec son aptitude à redessiner l’espace grâce à des armatures de luminaires qui demeurent discrètes et en même temps étonnamment efficaces ! Selon moi, l’évidence et la cohérence sont les principales caractéristiques de son parcours créatif. »
Le prix ‘Designer de l’année’ est une initiative de l’ Interieur Foundation et des magazines Weekend Knack et Le Vif Weekend. Le titre est également soutenu par le Musée du Design de Gent et Grand-Hornu Images. Nathalie Dewez est le sixième Designer de l’année. Depuis 2006, Alain Berteau, Nedda El-Asmar, Stefan Schöning, Sylvain Willenz et Bram Boo ont été les lauréats de ce prix.

Qui est Nathalie Dewez ?

Après avoir terminé ses études en 2001 à l’École Nationale des Arts Visuels de la Cambre à Bruxelles dans la section Architecture d’intérieur, Nathalie Dewez (née en 1974) a rapidement trouvé sa voie dans la création de luminaires. Avec subtilité, elle tient compte de la dualité ‘matière/non-matière’, qu’elle considère comme le cœur même de tous les objets d’éclairage et elle met l’accent sur la fonctionnalité et la qualité de la lumière, tant intérieure qu’extérieure. Ses œuvres se caractérisent par une utilisation parcimonieuse de matériaux, un nombre minimum de pièces et la facilité de fabrication. Ses luminaires ont un charisme inhérent incontestable. Quelques lignes ou surfaces de forme géométrique simple et efficace suffisent à exprimer une poésie délicate. Sa participation à d’innombrables salons et expositions internationaux ont donné lieu à la coopération avec un certain nombre de cabinets d’architectes et de fabricants comme Ligne Roset (France), Habitat (le Royaume-Uni) et Established & Sons (le Royaume-Uni). Elle a remporté cette année, en plus du titre ‘Designer de l’année’, le Prix Bergé de la maison de vente aux enchères Pierre Bergé & Associés. Pour plus d’informations : www.n-d.be

INTERIEUR 2012

La 23e Design Biennale INTERIEUR 2012 se déroulera du 19 au 28 octobre 2012 inclus à Kortrijk Xpo.
www.interieur.be
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu