Inscription à la newsletter :

29.11.2013

Nouvelle publication « Lëtzebuerg Moderne »

Radiographie de la capitale d’hier et d’aujourd’hui

Radiographie de la capitale d’hier et d’aujourd’hui
Le nouveau livre que vient de publier Maison Moderne, « Lëtzebuerg Moderne », propose un regard à la fois analytique et (légèrement) doux-amer sur la capitale.
Sur un plan formel, c’est de la belle ouvrage, l'objet a de l’allure, on le prend en main avec plaisir, bonne impression, qualité des illustrations et soin apporté aux textes, on sent véritablement tout le travail qui a imprégné la production. Quant au propos et au contenu, ils n’en sont pas moins intéressants. Les auteurs se sont mis à trois pour essayer de saisir une certaine identité de la ville telle qu’on peut l'appréhender par le biais de ses bâtiments et de son évolution urbanistique. Même si le projet éditorial se veut collectif, on voit l’apport singulier de chaque contributeur. A travers ses textes, l’historien Robert L. Philippart raconte dans le détail l’histoire de chaque construction et la replace dans le contexte plus vaste de la stratégie de développement de la capitale, une stratégie longtemps focalisée sur la dynamique économique et commerciale au détriment des volets patrimoniaux, écologiques et sociaux. Christian Aschman a arpenté la ville de Luxembourg pendant un an et en a photographié les immeubles, les espaces urbains ainsi que les éléments variés qui les ponctuent. Pas de romantisme dans ses clichés, pas d’effets spéciaux, pas de cartes postales, mais une optique documentaire, factuelle tout autant que délicate. Quant à Joanna Grodecki, elle a plongé dans les archives de la Photothèque pour en sortir les innombrables photos d’époque qui enrichissent l’ouvrage. De plus, en endossant la direction artistique, elle a lié textes et photos dans un concept graphique cohérent qui mise sur la clarté de la présentation. Au final, nous avons cette œuvre-somme, un peu hybride, mélange de livre photographique, manuel d’histoire et d’architecture et guide découverte. Quelque 350 pages que l’on feuillette avec intérêt, tant elles sont remplies d'édifices et de lieux familiers dont on est curieux de connaître la genèse et la raison d’être. Sans oublier la puissance d’évocation des photos en noir et blanc – dont un grand nombre sont inédites – qui montrent la vie et les gens dans les rues d’antan. Plongez dans certaines de ces images et traquez jusqu’à l’expression de certains des passants du siècle passé…
L’ouvrage nous aide à comprendre les enjeux qui ont présidé aux formes et matières des bâtiments qui nous entourent, aussi austères certains puissent-ils paraître. Sans trop appuyer les choses, par la suggestion plus que par le doigt accusateur, Lëtzebuerg Moderne fait également la narration d’une ville qui pendant 150 ans n’a cessé de penser à son présent, n’hésitant pas à se débarrasser de certains de ses joyaux architecturaux les plus précieux pour satisfaire les exigences de la prospérité escomptée – de l’art d’ériger le pragmatisme comme feuille de route. On sent poindre en filigrane une certaine révolte et un sentiment d’urgence, l’idée est exprimée sans ambages dans l’entretien qui introduit le livre : « On sent que potentiellement certaines choses vont disparaître… ». C’est donc aussi à un travail d’inventaire que se sont livrés les trois auteurs, même s’ils revendiquent leur part de subjectivité. Déceler les traces de ce qui a disparu, comprendre le pourquoi des changements, répertorier ce qui existe encore, souligner la valeur et le sens de cette mémoire du bâti, tels sont quelques-uns des motifs qui irriguent Lëtzebuerg Moderne. Avec deux objectifs complémentaires : d’une part, contribuer à sauvegarder ce qui peut l’être encore, et d’autre part, proposer des pistes de réflexion pour le façonnement actuel et futur de nos paysages urbains.
Enfin, le livre atteint aisément un autre de ses objectifs: inciter le lecteur à prendre le point de vue d’un piéton pour visiter la ville autrement qu’en voiture et en redécouvrir toute la densité esthétique et sensuelle. Si en plus il peut connaître l’histoire des architectures qu’il croise lors de son parcours, son appréciation et plaisir ne s’en trouveront que décuplés.

L'ouvrage est disponible en deux éditions linguistiques distinctes (français/allemand). Une série de 12 cartes postales est également éditée à l'occasion de l'exposition qui a lieu en parallèle à la Fondation de l’architecture et de l’ingénierie.

Titre : Lëtzebuerg Moderne
Auteurs : Christian Aschman, Joanna Grodecki, Robert L. Philippart
Editeur : Maison Moderne
360 pages, 59 €
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu