Inscription à la newsletter :

26.11.2020

Une déclaration d’amour à un quartier

Nouveau livre Kanner O Kanner : racontez-nous le Pfaffenthal

Voici un livre qui témoigne d’un grand amour pour un quartier, le Pfaffenthal-Siechenhof, et ses habitants. Il s’agit là de l’un des quartiers les plus anciens de la ville de Luxembourg, et il méritait bien un ouvrage aussi imposant et documenté que celui-ci.
L’ouvrage KANNER O KANNER a été édité par le syndicat d’intérêts locaux Pfaffenthal-Siechenhof. Il constitue une somme d’informations sur le Pfaffenthal (Pafendall, « Am Dällchen » ou « am Pays » en luxembourgeois), un quartier traversé par l’Alzette qui, déjà au temps des Romains, était un point de passage sur le tracé de la voie menant de Reims à Trèves (Reimerwee). Le Pfaffenthal a connu une grande activité économique pendant des siècles – s’y était établie une population de marchands, d’artisans et de paysans qui cultivaient les terres fertiles de la vallée. Au début du 20e siècle, la côte d’Eich devint la nouvelle voie d’accès à la Ville Haute, et le Pfaffenthal perdit de son attractivité. Progressivement les activités artisanales et commerciales disparurent, et le quartier se renferma sur lui-même, telle une enclave encaissée au fond du vallon, habité par une population socialement défavorisée. A partir du début des années 2000, la ville de Luxembourg entama un plan de réaménagement visant à redonner du lustre et de la qualité de vie à ce quartier historique. La construction de deux importantes structures de liaison verticale – l’ascenseur panoramique et la gare pfaffenthal-Kirchberg – ont fortement contribué à renforcer l’attractivité du lieu.
Le livre KANNER O KANNER développe en détail l’histoire millénaire du quartier, avec un grand souci de l’exactitude historique. Il est le résultat d’un important travail de recherche, de consultation, de compilation et de rédaction, bénéficiant de l’apport de nombreux contributeurs, historiens et habitants. En feuilletant les 272 pages, le lecteur a droit à un véritable voyage dans le passé, grâce à une profusion d’illustrations de grande qualité – croquis et dessins anciens, aquarelles, photographies d’hier et d’aujourd’hui.
Outre son contenu remarquable, le livre se présente aussi comme un très bel objet : la conception graphique est très plaisante, les textes et les photos sont bien mis en valeur, le papier est très bien choisi, ou disons plutôt les papiers, puisque le livre comporte trois types de papier en fonction de la thématique très bien choisi.
Agréable à tenir en mains, agréable à regarder et agréable à lire, Kanner O Kanner présente encore un aspect très intéressant. Il est associé à un dispositif d’« enriched reality », c’est -à-dire qu’en scannant (moyennant l’application gratuite SnapPress) de très nombreuses pages, le lecteur peut accéder sur son smartphone à des contenus additionnels exclusifs : photos, films, fichiers, visuels en 3D, chansons et autres enregistrements.
Pour l’éditeur, cette fonctionnalité est une façon d’accrocher et d’intéresser un lectorat plus jeune, de lui faire découvrir l’esprit du quartier avec une approche à la fois ludique et instructive. Ce contenu ER pouvant être mis à jour ou enrichi à tout moment, c’est aussi une façon de dire que l’histoire n’est pas finie, que le quartier est vivant et qu’il continue d’évoluer.
Le livre KANNER O KANNER est disponible chez les librairies Alinéa, Diderich et Ernster. Il peut également être commandé online via www.pfaffenthal.info ou via la page Facebook « Interesseveräin Pafendall-Sichenhaff ».
S’agissant d’une édition limitée d'un peu de moins de mille exemplaires, le livre est malheureusement déjà épuisé dans les librairies et chez l’éditeur. Toutefois, il peut être emprunté dans toutes les bibliothèques publiques du Luxembourg. L’éditeur tient également une liste d’attente pour les amateurs d’un livre acquis ultérieurement sur le marché de gré à gré. E-mail: pafendall@hotmail.com.
Prix de vente : 65 €
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu