Florence Doléac : Exposition « Minute Papillon » au Ratskeller

Critique douce du fonctionnalisme

Critique douce du fonctionnalisme
Tout commence par une feuille de papier format A1 qu’on froisse pour lui faire prendre toutes les formes possibles, utiles ou pas, par exemple un fichu sur la tête comme elle l’avait fait elle-même. En invitant les journalistes à s’amuser avec ce bout de papier (sur lequel était résumé l'essentiel de l’exposition), l’artiste designer Florence Doléac non seulement ouvrait la rencontre presse sur un mode joueur, mais soulignait combien l’apport des usagers, des spectateurs, est important dans son processus de création. Lire l'article
Critique douce du fonctionnalisme