Inscription à la newsletter :

Article publié le 13 mars 2009 - Wunnen n° 12 - mars-avril 2009

18.03.2009

Entre ciel et terre

Commune de Hesperange

Commune de Hesperange
Elle a les pieds dans les eaux de l’Alzette tout en levant son regard vers le pont haubané Victor Bodson. Située dans la périphérie sud-est de la capitale, la commune de Hesperange aime les contrastes.

À l’image des ruines de ce château féodal soudées dans une étreinte serrée avec des maisons d’aujourd’hui et veillant de façon bienveillante sur la plaine.
À cheval entre urbanisation et ruralité, la commune de Hesperange offre une alternance de campagne, de zones d’habitation et de zones industrielles. De nombreux espaces verts ponctuent les agglomérations. Hesperange jouit de nombreux atouts – une localisation stratégique, à proximité de la capitale, des connexions directes aux principaux axes autoroutiers, des zones industrielles très dynamiques -, mais la localité doit également faire face aux revers de son succès, c’est-à-dire une population toujours grandissante aux besoins changeants et surtout un très fort passage automobile : chaque jour, le centre de Hesperange est traversé en moyenne par 20.000 véhicules, avec un grand afflux de navetteurs venant de France, du sud-est du pays et du pays de la Sarre.
La course en avant de la commune a de fortes chances de continuer, au vu notamment du grand projet urbanistique qui est annoncé par la Ville de Luxembourg directement en bordure de Howald, sur le site du Ban de Gasperich. Ce projet, qui comprend un grand complexe commercial, un nouveau lycée ainsi que des immeubles de bureaux et à appartements, vise un objectif de 2.000 habitants et de plus de 11.000 emplois.
Face à ces développements, les élus de Hesperange ne restent pas les bras croisés. Plusieurs projets sont en chantier afin d’allier croissance et qualité de vie des habitants : le contournement de Hesperange, l’aménagement d’un véritable centre-ville et le renforcement des transports publics.
Entré en fonction fin janvier 2009 en remplacement de Marie-Thérèse Gantenbein, le jeune bourgmestre Marc Lies a l’esprit tranquille de ceux qui sont déterminés à faire ce qu’il faut pour que Hesperange continue d’être un espace de vie paisible pour tous.
Commune de Hesperange






« Face aux changements rapides de la commune, notre souci est de préserver la qualité de vie des habitants. »



Marc Lies, bourgmestre de Hesperange


WUNNEN : Que ressentez-vous en tant que jeune bourgmestre qui reçoit les commandes d’une commune de si grande envergure ?
C’est une grande fierté d’endosser la responsabilité sur une commune dans laquelle je vis depuis 33 ans et à laquelle je suis lié par tellement de bons souvenirs, c’est ici que j’ai passé une belle enfance, que ma famille a pris racine et que j’ai connu tous mes amis. Accomplir le mieux possible mes tâches de bourgmestre, c’est une façon de rendre à la commune ce qu’elle m’a donné.

Commune de Hesperange
Comment se déroule l’évolution démographique ?
Nous sommes à proximité du centre de Luxembourg-Ville, ce qui confère à Hesperange un fort pouvoir d’attraction. La zone d’activités de Howald joue également un rôle catalyseur.
Ces deux facteurs font que la commune connaît une croissance soutenue, comptant actuellement plus de 13.200 habitants. Plusieurs lotissements sont en cours de planification, notamment à Alzingen, au lieu-dit « Rothweit ». Ce nouveau quartier pourra accueillir dans quelques années quelque 1.000 à 1.800 personnes. Selon nos estimations, dans les 10 prochaines années, la population va certainement dépasser les 15.000 habitants.

Quel sont les investissements prioritaires dans la perspective de cette croissance démographique ?
Ce qui est important, c’est de faire en sorte que les infrastructures scolaires (écoles, structures d’accueil) suivent le rythme de l’évolution démographique. La réflexion et la planification autour de ce thème se font dans le cadre d’un « Moteur Plan 2020 », en concertation avec le service scolaire et le service d’architecte. Les structures actuelles sont suffisantes, mais il nous faut être prévoyants, et c’est pour cela que l’an prochain, nous entamerons la construction d’une nouvelle « Maison Relais ».
Face aux changements rapides de la commune, notre souci est de préserver la qualité de vie des habitants. La création prochaine d’un guichet citoyen devra faciliter les démarches les plus diverses. Par ailleurs, nous voulons redéfinir notre communication envers les citoyens, en recourant en particulier aux moyens électroniques, Internet, SMS, RSS… À moyen terme, nous planifions aussi un centre culturel dans le centre de Hesperange.
La création d’un véritable centre pour Hesperange est un autre grand projet qui vise l’amélioration de la qualité de vie des habitants. En une journée, plus de 20.000 véhicules traversent le centre de Hesperange. Le trafic pourrait s’intensifier dans l’avenir, avec la construction près de Howald du Lycée Vauban et d’un nouveau complexe commercial.

Commune de Hesperange
Comment juguler ce trafic routier qui va en s’intensifiant ?
On ne change pas les choses par un simple coup de baguette, mais on peut le faire graduellement. Nous misons sur trois piliers :
le contournement de Hesperange, projet qui est inscrit dans le plan sectoriel transports du ministère des Transports
l’aménagement du centre de Hesperange, qui impliquera un élargissement du pont de l’Alzette ainsi que des voies piétonnes autour de l’église
la nouvelle gare périphérique à Howald, à proximité du Cactus, qui sera desservie par toutes les lignes, sauf le TGV. Nous espérons aussi que cette nouvelle gare sera reliée à la ville de Luxembourg via le réseau du Tram.

Le grand parc derrière la Mairie est particulièrement attrayant …
Ce vaste parc est défini comme une zone de récréation, un poumon vert de respiration mais aussi un espace de rencontre, un facteur de rapprochement et d’intégration. Notre objectif est de le valoriser davantage, au moyen notamment d’événements festifs et culturels, comme le festival Art & Light l’été dernier.

Quelle attitude adoptez-vous envers les nouvelles constructions ?

Il nous faut rester vigilants par rapport à tout ce qui se construit. Nous demandons à ce que les promoteurs et les maîtres d’ouvrage observent strictement le règlement des bâtisses, en insistant particulièrement sur trois aspects : les facteurs écologiques et énergétiques, les critères du pacte logement, le volet social. D’autre part, nous souhaitons encourager les projets du bâti qui permettent de nouvelles formes de vivre ensemble.
Le lotissement « Rothweit » par exemple constitue un véritable projet pilote, en partie financé par le ministère de l’Intérieur.
D’un autre côté, il est important de préserver l’identité de l’existant, par exemple le caractère de village de la localité d’Itzig. Dans ce village ancestral, il serait déplacé et inesthétique de construire un bâtiment disproportionné.

Quelle importance accordez-vous aux facteurs environnementaux ?
Nous travaillons fortement sur la sensibilisation du public envers l’action écologique, surtout au niveau des concepts énergétiques innovants. Notre gestion des bâtiments publics doit être exemplaire dans ce sens et leur assainissement énergétique est d’ores et déjà inscrit dans le budget. Pour les nouvelles réalisations, nous privilégions les constructions de basse énergie, voire de conception passive. Le Centre de recyclage à Itzig reçoit 70.000 usagers par an en moyenne, ce qui prouve que les habitants ont bien assimilé l’importance du tri des déchets.
www.hesperange.lu


Gantebeinsmillen : Réanimation souhaitée


Dans les années à venir, la Commune de Hesperange envisage de réactiver, sous une forme ou une autre, le site pittoresque du « Gantebeinsmillen », actuellement délaissé.

Commune de Hesperange
Commune de Hesperange
Commune de Hesperange
Commune de Hesperange


Commune de Hesperange
Commune de Hesperange
Commune de Hesperange
Commune de Hesperange
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu