Inscription à la newsletter :

Article publié le 26 janvier 2011 - Wunnen n° 22 - février-mars 2011

07.03.2011

La maison de Claudio

Sous le signe de la poésie

Bienvenue chez moi - la maison de Claudio
Bienvenue chez moi - la maison de Claudio
Bienvenue chez moi - la maison de Claudio
Bienvenue chez moi - la maison de Claudio
Bienvenue chez moi - la maison de Claudio
Bienvenue chez moi - la maison de Claudio
Bienvenue chez moi - la maison de Claudio
Bienvenue chez moi - la maison de Claudio


Claudio aime l’art et la culture. Chez lui, l’accueil se fait sous le signe de la littérature. Dans le hall d’entrée, il a disposé un coin lounge avec un canapé et une petite table recouverte de livres. Le reste de la maison est dans le même esprit, abondant en notations artistiques et en contrastes spatio-décoratifs.

Claudio habite depuis 2007 dans cette maison qu’il a fait construire dans un style loft architectural. De l’extérieur, elle se fond dans les rangs d’une petite localité paisible proche de la capitale, mais, derrière la façade, Claudio a demandé à l’architecte Massimo Del Medico (NDM Architectura) de personnaliser au maximum le volume d’habitation.
« C’est une maison qui correspond à un certain art de vivre, un mélange de classicisme, de modernité et de fantaisie, explique notre hôte. Ainsi, sur sa face avant, elle donne l’impression de sobriété et de retenue, tandis qu’à l’arrière, elle prend un aspect plus contemporain, avec un bardage en acier inox et de grandes baies vitrées. »
La maison comprend trois niveaux : au rez-de-chaussée, un vaste hall d’accueil, le garage et les locaux techniques ; au 1er étage, un espace jour ouvert, avec cuisine, salle à manger et salon, l’ensemble se déployant autour d’un bloc cubique qui dissimule un dressing et un espace WC ; au dernier étage, sous la charpente à nu, c’est côté nuit, avec chambres, dressing et salle de bain.
Un escalier métallique monumental relie les trois niveaux. Jouant sur les transparences et la légèreté, il proportionne des espaces entre-deux d’où l’on peut appréhender le volume interne dans sa globalité. Au dernier étage, sur le coin de la mezzanine avec son plancher en verre, un hamac est posté en vigile. D’ici, on peut voir toutes les zones de l’habitation.

Bouillon de culture


Claudio voulait des intérieurs forts, stimulateurs d’imaginaire, avec, d’une part, le côté architectural – l’espace, la lumière, les matières -, et, d’autre part, des ambiances faites de juxtapositions et de contrastes. « J’aime mélanger les styles et époques, superposer différentes couches de lecture, ceci afin d’éviter toute monotonie et de provoquer des idées et des sensations. » Des fauteuils d’époque côtoient une cuisine hyper-design. Des reproductions d’œuvres classiques cohabitent avec des peintures contemporaines. Dans l’espace jour, les irrégularités magnifiques du plafond en béton brut font écho à la perfection géométrique du cube central en rouge laqué. Dans la chambre à coucher, un authentique lit oriental trône devant la zone douche lisse et moderne, elle-même dotée d’un ensemble miroirs/ porte-savon/ porte-serviette datant des années 1930. Dans les espaces sous toit, des luminaires de type industriel jettent leur lueur sur des poutres en bois blanc.
La culture est omniprésente. Statuettes, tableaux ornementaux, affiches, calligraphies chinoises, objets d’art, meubles design… les pièces se visitent comme une galerie mystérieuse et bouillonnante. Pour Claudio, c’est clair, ce qui compte, c’est de rêver sa demeure : « J’habite cette maison, mais je ne veux pas m’en lasser. C’est pourquoi, je multiplie les perspectives et les croisements de styles et de formes. Surtout, je veux qu’il y ait de la poésie dans l’air. »

De la poésie, oui. Une habitation écrite comme un poème libre et personnel, composé de contrastes, de consonances et dissonances, d’envolées lyriques et de moments soudainement sereins.

Photos : P. Lobo
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu