Inscription à la newsletter :

18.10.2012

Réception traditionnelle sur le stand de la Chambre des Métiers à la Foire d’automne

Roland Kuhn fait le point sur la construction et le logement

Roland Kuhn fait le point sur la construction et le logement
Communiqué de presse
Le 16 octobre a eu lieu la traditionnelle réception sur le stand de la Chambre des Métiers à la Foire d'automne sur invitation de Roland Kuhn, Président de la CDM et de Norbert Geisen, Président de la FDA. Dans son allocution, Roland Kuhn a souligné l'importance de la présence de l'artisanat luxembourgeois à la foire d'automne, première foire de la construction et de l'aménagement intérieur de la Grande Région. Il a par ailleurs évoqué la situation difficile du marché du logement au Luxembourg et a fait le point sur l'internationalisation croissante des PME artisanales, comme en témoigne une récente étude réalisée par la Chambre des Métiers.
C’est LE rendez-vous annuel de l’artisanat luxembourgeois : plus d’une centaine d’entreprises artisanales établies au Luxembourg rejoignent les halls 8 et 9 de la Chambre des Métiers sur une surface de 8000 m² pour présenter les compétences locales et leur expertise en matière de construction, de rénovation et d’habitat. Sous sa campagne « L’artisanat luxembourgeois, au coeur de vos projets d’avenir », la Chambre des Métiers souhaite mettre en lumière la place qu’occupe l’artisanat dans la réalisation des projets d’habitat. Pour la Chambre des Métiers, la foire d’automne est également l’occasion de montrer la diversité de l’artisanat ainsi que son importance dans l’économie luxembourgeoise. Avec le message sur son stand « L’artisanat construit l’avenir », elle souhaite attirer l'attention du grand public sur ce secteur dynamique, innovateur, socialement responsable, créateur d’emplois, pilier et stabilisateur de l’économie luxembourgeoise, et donc, source d’avenir.
Lors de la réception traditionnelle sur le stand de la Chambre des Métiers, le Président Roland Kuhn est revenu sur l’importance et la problématique en matière de logement au Luxembourg. Roland Kuhn a souligné que ce ne sont pas les prix du bâtiment qui augmentent le prix de la construction des logements, mais ce sont les prix des terrains et leur offre limitée qui rendent la construction de nouveaux logements toujours de plus en plus chère. Les causes des prix exorbitants des terrains de construction sont la conséquence d’une forte demande du marché qui s’explique par:
• l’enregistrement depuis 2002 d’une forte vague d’immigration au Luxembourg: sur la période 2000-2009, le Luxembourg a enregistré une hausse de 51.153 personnes ;
• des taux d’intérêts très bas, qui incitent naturellement les gens à l’achat et à l’investissement ;
• les aides étatiques qui encouragent à l’investissement,
• les changements fondamentaux dans la composition des ménages ;
• et les besoins en logement. Selon les calculs de la Chambre des Métiers en tenant compte de la situation conjoncturelle actuelle, le Luxembourg a un besoin de 4000 logements par an. Il faut savoir que la moyenne de construction de nouveaux logements dans les 10 dernières années a seulement été de 2600 unités.
Le Président a expliqué que compte tenu de la situation tendue du marché du logement et des prix des terrains extrêmement hauts, il existe actuellement 2700 hectares de terrains de construction retenus en PAG (Plan d’aménagement général), qui ne sont pas mis à disposition sur le marché, ce qui a des répercussions sur le prix des terrains. Dans ce contexte, il est également important de savoir, qu’il faut aujourd’hui en moyenne 7 ans pour rendre un terrain viable, prêt pour la construction.
Selon Roland Kuhn, si nous voulons construire moins cher à l’avenir, il importe d’augmenter massivement l’offre des terrains par une simplification des procédures – ainsi que par une pression généralisée sur les propriétaires des terrains. S’il ne se passe rien à ces deux niveaux, alors le logement deviendra encore plus cher à l’avenir. Il incombe au pouvoir politique de prendre ses responsabilités.
Le Président de la Chambre des Métiers a par ailleurs profité de la foire d'automne, pour revenir sur une récente enquête réalisée par la Chambre des Métiers, qui montre que les PME artisanales s'engagent de façon croissante sur les marchés à l'étranger, essentiellement dans la Grande Région. Il cite un nombre d’observations dégagées d’une étude récente de la Chambre des Métiers, et notamment celles-ci :
• parmi l'ensemble des entreprises ayant répondu à l'enquête, une entreprise sur deux exporte ses services et produits,
• 49% voient dans l’exportation sur les marchés étrangers un engagement durable
• 26% d’entre elles considèrent que leurs exportations sont en équilibre avec leurs activités nationales
• 38% des entreprises artisanales prestent des services de façon ponctuelle à l’étranger
• les entreprises actives à l’étranger réalisent en moyenne 20% de leurs chiffres d’affaires au-delà de nos frontières
• Pour la plupart des entreprises à Luxembourg, le marché national propose des opportunités suffisantes à leur activité
• Pour 27% des entreprises qui n’exportent pas, ce sont surtout les formalités à l’étranger qui les empêchent de s’investir dans le développement d’une stratégie d’exportation
• Les problèmes dans l’accès aux marchés publics sont le plus souvent cités comme facteurs dissuasifs en Grande Région
• 77% des patrons actifs à l’étranger recommandent à leurs collègues de franchir le pas
Roland Kuhn a souligné que ces résultats sont positifs et que la Chambre des Métiers doit poursuivre ses efforts de conseil et d’assistance aux entreprises dans leurs démarches d’internationalisation.
Le Président de la Chambre des Métiers a terminé en remerciant chaleureusement tous les exposants du stand collectif de l’artisanat luxembourgeois des halls 8 et 9 pour leur présence sur le plus grand forum de la construction et du logement dans la Grande Région et a souhaité à tous des contacts fructueux pendant ces 9 jours.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu