Inscription à la newsletter :

14.07.2020

Communiqué de presse

On connaît le futur de l'ancien Hôtel des Postes à l'Aldringen

Lors d'une conférence de presse ce mardi 14 juillet, POST Luxembourg a dévoilé le concept du projet de réaffectation de son ancien siège social, l'emblématique Hôtel des Postes conçu par l'architecte d'Etat Sosthène Reis entre 1905 et 1910.
C'est avec le Groupe ARTEA que POST a décidé de mener à terme la revalorisation de l'édifice, à la fois objet de patrimoine et repère visuel dans le centre-ville. La future affectation de l’immeuble, dont POST reste propriétaire, sera orientée vers l’Horeca, le commerce, le bien-être et le coworking.
La conférence a été présentée par Claude Strasser, directeur général de POST Luxembourg, en présence de Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Philippe Baudry, PDG du Groupe ARTEA, co-investisseur et futur exploitant du projet, et Geraldine Dohogne, designer d'intérieur, qui sera en charge du concept général du projet.
Lors de son allocution, Claude Strasser a souligné le fait que, malgré le déménagement du siège vers le quartier Gare, POST Luxembourg a toujours gardé comme objectif prioritaire d'insuffler une nouvelle vie à son immeuble centenaire situé rue Aldringen. A l’issue d’un processus d’appel à idées lancé en 2015 et dont aucun concept n’a pu être retenu, POST a finalement conclu, il y a quelques mois, un partenariat avec le groupe immobilier français ARTEA, estimant que ce dernier proposait un projet cohérent tant en termes d’architecture qu’au niveau des affectations.
Dans le cadre de cette collaboration, POST et le Groupe ARTEA sont co-investisseurs pour la transformation de l’Hôtel des Postes, à raison de 51 % POST et 49 % ARTEA. L’immeuble, qui restera la propriété intégrale de POST Luxembourg, sera ensuite exploité par ARTEA.
Le concept architectural de l’Hôtel des Postes, classé monument national et situé dans un secteur protégé UNESCO, a été confié à Romain Schmiz architectes & urbanistes, basé au Luxembourg. Le nouveau concept général du projet quant à lui, est développé par Geraldine Dohogne, concepteur et interior designer basée à Londres et reconnue notamment pour son travail sur « 1898 The Post » à Gand (B), un projet qui se rapproche, de par l’origine de l’édifice, de celui de l’Hôtel des Postes de Luxembourg. Si le projet retenu vise à restituer et à sublimer la valeur culturelle et architecturale de l’Hôtel des Postes, il permettra également de lui redonner son aspect original, en supprimant notamment les structures métalliques qui referment la cour intérieure, ainsi que l’aile centrale qui la sépare.
L’affectation finale de l’Hôtel des Postes se doit d’être à la hauteur de ce patrimoine culturel et architectural, et la surface totale de 8.600 m² sera répartie comme suit : le rez-de-chaussée, avec sa cour intérieure, accueillera un restaurant, un bar, des commerces, ainsi que le lobby d’un hôtel de catégorie Lifestyle, une nouvelle génération d’hôtellerie. Les espaces du premier au quatrième étage seront réservés à l’hôtellerie (75%) et au coworking (25%). Le sous-sol sera dédié à des espaces de bien-être indépendants de l’hôtel et accessibles au public.

« L’Hôtel des Postes reste la propriété de POST »


Claude Strasser : « L’Hôtel des Postes reste la propriété de POST. Notre ambition principale est de veiller à ce que ce bâtiment emblématique soit revalorisé et qu’il retrouve sa superbe d’antan telle qu’imaginée par son créateur, l’architecte Sosthène Weis en 1905. » Et de rajouter : « Je tiens à ce que l’Hôtel des Postes fasse partie intégrante de l'espace public de la capitale et que le plus grand nombre de résidents et de visiteurs étrangers puissent profiter de ce bijou architectural du Luxembourg. »
Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg a déclaré : « L'Hôtel des Postes a toujours été l'un des joyaux architecturaux au coeur de la capitale. Grâce à sa reconversion, l'Hôtel des Postes non seulement contribuera à l'attractivité et à la valorisation du centre-ville, mais il se démarquera également par son concept innovant et unique à Luxembourg-ville permettant aux citoyens et visiteurs de profiter des différentes affectations de l'immeuble. »
Le projet doit encore recevoir le permis de construire de la part de l'administration communale et faire l'objet de différentes mises au point techniques en collaboration notamment avec le Service des sites et monuments nationaux. La fin des travaux, d’une durée d’environ 2 ans, est prévue pour 2023.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu