Inscription à la newsletter :

16.07.2018

Communiqué de presse

La Chambre des députés a donné son feu vert pour le financement du futur « Südspidol »

La ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a salué le vote le 12 juillet du projet de loi autorisant l’État à participer au financement des travaux de construction du « Südspidol ».
Le projet du futur « Südspidol » du Centre Hospitalier Emile Mayrisch (CHEM), prévoit la construction sur un site unique d’un hôpital novateur, axé sur des soins médicaux personnalisés, la sécurité du patient, le « healing environment » et l’économie d’énergie.
De par son concept innovateur, le Südspidol associera la haute technicité médico-technique à un environnement portant un maximum d’attention aux besoins du patient, à sa sécurité, ainsi qu’à une organisation spatiale propice aux soins.
« Je me réjouis que la Chambre ait marqué son accord unanime avec ce projet de portée historique pour la région du Sud. Le futur « Südspidol » apportera une véritable plus-value médicale et de soins, tant pour la prise en charge médicale que pour le bien-être du patient, notamment par le biais de soins personnalisés, d’une haute qualité de la prise en charge ou encore la sécurité du patient. », souligne Lydia Mutsch.
Le nombre de lits s’élèvera à 583 au total, répartis pour une grande majorité (81%) sur des chambres individuelles.

Les modalités de financement du Südspidol


Comme prévu par la loi relative aux établissements hospitaliers et à la planification hospitalière, toute nouvelle réalisation d’infrastructures hospitalières dont le coût à charge du fonds hospitalier dépasse la somme de 40.000.000 euros, doit être autorisée par une loi de financement.
L’État participe à raison de 80% aux frais des investissements mobiliers et immobiliers de projets de nouvelle construction remplaçant des structures existantes, par le biais du fonds pour le financement des infrastructures hospitalières (fonds hospitalier).
Conformément à l’avis émis par la Commission permanente pour le secteur hospitalier (CPH), le projet de loi prévoit le financement par l’État de la construction du nouveau Südspidol pour un montant maximal de 433.542.551 euros à l’indice 779,82 des prix de la construction du mois d’octobre 2017.
Ce montant est adapté semestriellement en fonction de la variation de l’indice des prix de la construction précitée.
Le budget total des frais d’investissements s’élève à 541.928.188. €.

La situation du nouvel hôpital et son intégration urbaine


Actuellement, le CHEM fonctionne sur trois sites. La construction de ce nouveau complexe hospitalier, constitué de plusieurs bâtiments étroitement reliés entre eux, réunira de façon optimale les différents services du CHEM sur un seul site optimisé « Elsebrich » à Esch et comportera également dans son enceinte le Centre François Baclesse (CFB).
« Situé à proximité immédiate du quartier Belval à Esch, le Südspidol bénéficiera d’une situation stratégique et centrale dans la région du Sud, directement accessible tant par l’axe routier principal que par les transports publics et s’intégrera dans le paysage urbain de la Ville d’Esch/Alzette. », précise la ministre.
Le futur Centre hospitalier Emile Mayrisch commencera à prendre forme en 2019 pour une ouverture prévue en 2023.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu