Inscription à la newsletter :

26.04.2018

Espaces ARTIME aux Hôpitaux Robert Schuman

L'art a toute sa place dans le milieu hospitalier

L'art a toute sa place dans le milieu hospitalier
L’espace ARTIME de l'Hôpital Kirchberg présente jusqu'à la mi-mai l’exposition d’art aborigène et océanien « Artistes primés, icônes consacrées » de la DZ Galerie.
L'exposition propose de découvrir les oeuvres de plusieurs artistes reconnus sur la scène artistique internationale, sélectionnées par Didier Zanette, expert auprès de la Cour d’appel de Nouméa et fondateur de DZ Galerie.
Les peintures aux motifs très colorés et élaborés, parfois hypnotiques, nous emmènent sur la trace des rêves aborigènes, des récits mythiques contant l’histoire du monde et son évolution. Espaces temps propres aux cultures aborigènes, les visions qui se déploient sur les toiles racontent le remodelage de l’environnement par les ancêtres, l’apparition des règles sociales, l’avènement des rites. Temps éternel, le rêve se vit encore aujourd’hui, dictant la conduite de chacun, participant à la délimitation des terres et à l’organisation sociale. Les artistes présentés s’inspirent de ce temps sacré pour réaliser de véritables cartographies de leurs territoires, raconter des histoires mythiques ou retracer leur filiation. En faisant pénétrer le spectateur dans un temps non mesurable, dans l’espace illimité du territoire australien, ils nous font connaître à la fois leur culture et leurs sensibilités d’artistes.
L'art a toute sa place dans le milieu hospitalier
L'art a toute sa place dans le milieu hospitalier

"Proposer de plonger dans l'univers d'un artiste"


Afin de mieux connaître le concept ARTIME, nous avons rencontré Patrice Tirabasso, qui depuis 2015 coordonne le projet en étroite collaboration avec les établissements Robert Schuman.

L'art a toute sa place dans le milieu hospitalier
Patrice Tirabasso, coordonnateur des Espaces ARTIME dans les Hôpitaux Robert Schuman
Wunnen: En quoi consiste le concept ARTIME ?
Patrice Tirabasso : Il s’agit d’accroître la présence de l’art dans les établissements hospitaliers, de proposer des expositions d’artistes engagés dans leur art et d’offrir un espace-temps singulier aux patients, aux visiteurs et au personnel soignant et administratif. Les lieux d’exposition nommés « Espace ARTIME » se trouvent à la Zithaklinik et à l’Hôpital Kirchberg. Tous les médiums sont sollicités, peinture, sculpture, photographie ..., selon une programmation annuelle. Chaque exposition dure 6 semaines et offre à chaque fois une toute nouvelle expérience. A chaque fois, le public est invité à plonger dans l’univers d’un artiste, de contempler des œuvres originales et de passer un moment plaisant, voire instructif, pendant les temps d’attente avant une visite médicale, simplement en passant par là ou parce que l’on a été informé de l’exposition en cours. L'objectif est d’intégrer petit à petit l’art à l’Hôpital.

Comment le projet a-t-il vu le jour ?
Le concept a été élaboré en 2015, à la demande des Hôpitaux Robert Schuman s.a. Dès le départ, nous avons considéré que le projet pourrait se développer au fil des années et des expériences. Nous en sommes à notre troisième année de fonctionnement et nous réfléchissons toujours à améliorer le concept. 2018 propose un ensemble de 15 expositions réparties entre les espaces ARTIME à l’Hôpital du Kirchberg et à la Zithaklinik.

Quel est votre rôle dans le dispositif ARTIME ?
Mon travail s’appuie sur mon expérience d’artiste et de galeriste. Dans le projet ARTIME, je suis un acteur indépendant qui coordonne et organise des expositions. Ma mission consiste à monter un cycle d’expositions par année dans les Hôpitaux Robert Schuman S.A. de Luxembourg. Cela implique de sélectionner des artistes et des œuvres, et d’être en relation avec eux pour réaliser leur exposition. Je m’occupe également de la communication autour de la manifestation, de la scénographie, de l’accrochage et du suivi d’exposition.

Quels sont les profils d’artistes recherchés ?
Le concept s’adresse à tout artiste qui a une réelle démarche artistique. Les espaces ARTIME offrent une grande visibilité auprès d’un public très nombreux mais aussi très diversifié culturellement. Tout artiste peut déposer son dossier de candidature, qu’il soit peintre, photographe ou sculpteur, qu’il soit amateur ou professionnel. L'important est la cohérence de son travail et son implication dans son œuvre.

Comment se fait la sélection des œuvres ?
Un comité de sélection composé de membres des Hôpitaux RS et de l’équipe ARTIME arbitre les choix et les propositions que je suis amené à soumettre. Les Hôpitaux Robert Schuman n’ont aucun rôle commercial. Ils permettent uniquement de rendre visibles les œuvres des artistes. Un contrat d’exposition et de représentation me lie aux artistes. Il fixe nos obligations respectives, quant aux dates des expositions programmées, la mise en valeur de leurs travaux, la communication qui s’y rattache et les conditions en cas de demande d’achat des œuvres.

Quel est l’esprit qui vous anime dans la poursuite de ce projet ?
Mes objectifs visent la qualité des expositions et rejoignent mes convictions qui s’inscrivent entre autres dans cet extrait : « Au sens le plus général, l’exposition est un moyen de communication, elle constitue un discours, elle est porteuse de sens. Son concepteur doit la construire de telle manière qu’elle oriente le visiteur vers l’objet, spatialement mais aussi conceptuellement. […]. L’exposition ne peut donc jamais se réduire uniquement et directement à un simple dispositif instrumental mettant en relation le visiteur avec les choses exposées. Une caractéristique fondamentale du média exposition est le rôle essentiel laissé au récepteur – le visiteur – dans la structure du sens. » (Jean Davallon, L’exposition à l’œuvre, Paris, 1999).
Les dossiers de candidature peuvent être envoyés par mail à l’adresse patricetirabasso@yahoo.fr .
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu