Inscription à la newsletter :

14.04.2008

Habiter à Belval du côté de Belvaux

Habiter à Belval du côté de Belvaux
Habiter à Belval du côté de Belvaux
Habiter à Belval du côté de Belvaux
Habiter à Belval du côté de Belvaux
Habiter à Belval du côté de Belvaux
Habiter à Belval du côté de Belvaux
Habiter à Belval du côté de Belvaux

Communiqué de presse d'Agora



Quand la vision développée par Agora dans le quartier Belval-Nord devient réalité…

A l’occasion de la pose de la première pierre du bâtiment projeté par la société Asars Construction dans le quartier Belval-Nord, la société Agora tenait à « marquer le coup ». C’était en effet l’occasion pour elle de rappeler les principes fondamentaux qui ont mené à la création d’un tel quartier d’habitation. La valorisation d’un ancien site industriel comme Belval permet en effet d’aller plus loin dans la réflexion urbanistique innovante. Le Bourgmestre de Sanem, Georges Engel, pouvait quant à lui parler de l’ensemble des opportunités qu’offre le développement d’un tel projet pour sa commune mais également pour tout le Sud du pays.
Comme nous l’explique Vincent Delwiche, Directeur de la société de développement Agora, habiter à Belval Nord, c’est faire le choix d’un nouveau concept de vie. La problématique du logement constitue en effet l’un des principaux défis qu’Agora souhaite intégrer dans le concept global que constitue Belval en terme de mixité équilibrée et dynamique des fonctions. La force d’un tel projet est de proposer une grande diversité de solutions attractives à Belval, des solutions qui conviennent aux modes de vie spécifiques à chacun. Appartements, maisons, résidences partagées, toutes les formules seront disponibles, du plus petit au plus grand volume, en location ou en propriété.
Tester le concept
Dés la conception du Masterplan de Belval, le quartier Nord est principalement dédié aux habitations. Il s’agit donc d’établir un projet innovant susceptible d’augmenter sensiblement la qualité de vie de ses futurs occupants tout en garantissant un haut niveau de qualité environnementale. Des propositions concrètes étant mises sur la table, il s’agit alors de vérifier leur faisabilité et leur attractivité en terme de marché.
Tel que conçu actuellement, le quartier prévoit la création de quelques 700 logements. Une des principales caractéristiques est la disposition des bâtiments en cluster. Il prévoit tous les types d’habitations. Les maisons sont disposées en rangées accolées aux blocs d’appartement et s’ouvrent ensemble sur des cours intérieurs. Une attention toute particulière se porte sur la verdure. Le corps des bâtiments s’intègre naturellement dans le paysage. Les frontières entre les parcelles privées et les espaces communs de verdure (le Public Green) s’entrelacent harmonieusement sans perturber les fonctions spécifiques des uns et des autres. En outre, les occupants auront ainsi l’occasion de profiter de larges espaces verts tout en limitant les coûts d’acquisition d’un grand terrain réservé au jardin. Le caractère « projet phare » que manifeste Belval se fait ainsi également sentir dans les zones d’habitation. Le nouveau concept vise à mettre à jour de nouvelles approches intégratives et harmonieuses entre les espaces et les hommes.

Une démarche participative


La mise en place à laquelle on assiste aujourd’hui est le résultat d’un long travail de concertation entre tous les acteurs. Les hypothèses et les solutions ont en effet été testées pour être adoptées et enrichies par les professionnels du monde de l’immobilier et, plus tard, par les futurs acquéreurs. Agora souhaitait en effet faire partager cette vision innovante pour en définir la valeur et la faisabilité. Mettre en place des habitations accolées sous forme de « bloc » offre nécessairement une plus grande qualité architecturale que ne peuvent le faire autant de villas isolées. Cette approche n’entre cependant pas entièrement dans les habitudes d’achat. Pour ajuster l’offre et la demande, Agora a imaginé dés 2003 l’organisation d’un Workshop dont l’objectif, largement atteint, était de soumettre l’idée aux futurs promoteurs et architectes afin d’évaluer précisément les impacts économiques et les encourager à trouver des solutions concrètes en terme architecturale. Au final, le quartier devait pouvoir offrir :
  • Des constructions écologiques, à haute performance énergétique
  • Une atmosphère vivante, attractive tant pour les jeunes, pour les personnes âgées, que pour les différents groupes de population…
  • Des structures architecturales diversifiées en opposition aux alignements monotones.
  • Une atmosphère qui favorise le bien être de ses habitants et favorise les aspects sociaux à travers une nécessaire diversité des formes d’habitat correspondant aux caractéristiques techniques et financières de demain.
  • Des objets immobiliers adaptables aux besoins individuels futurs.

Les futurs investisseurs


Du côté des Investisseurs, le grand avantage de ce workshop a été pour eux de pouvoir s’imprégner du concept et être en mesure d’offrir ultérieurement des solutions adaptées tant au niveau du projet que du marché. Agora avait en effet réussi à inviter les 20 entreprises qui spontanément avaient marqué leur intérêt pour le projet.
Aujourd’hui, à l’heure de la concrétisation de cette vision nouvelle, il s’agit de créer cet environnement spécifique au quartier. De vastes espaces libres, une nature harmonieuse, une convivialité naturelle, des équipements sociaux et culturels modernes et accessibles, une offre de transports publics variée, adaptée à toutes les formes de déplacements quotidiens ; c’est l’offre globale à laquelle le quartier Belval Nord sera prochainement connecté.
La première pierre de la construction posée par Asars Construction en annonce d’autres. Dans les deux prochaines années, lorsque le bâtiment sera occupé, quatre autres promoteurs auront alors lancé leur chantier. La deuxième phase des constructions prévue dans la partie Est du quartier devrait alors débuter. Elle comptera cette fois près de 15 projets immobiliers. Les infrastructures et les bâtiments permettront alors de vivre pleinement le concept de Belval Nord « Vivre dans le Paysage ».

5 investisseurs se sont engagés dans la réalisation la première phase de ce nouveau quartier. Il s’agit des sociétés :
Asars-Constructions : (+352) 57-52-07
Kurt Immobilière : (+352) 33-95-95-1
Soludec : (+352) 26-599-1
Technoconsult Immobilière SA : (+352) 58-26-66
Tracol : (+352) 35-74-94-1

Belval Nord en Chiffres…
Nombre d’habitations : 700
Capacité moyenne des ménages : 2.3
Nombre total d’habitants estimé : 1610
Surface totale du quartier : 11 750 m²
Surface du Public green : 32 493 m²

Belval enterre ses pylônes…



Dans le quartier Belval Nord, à deux pas de la maison communale de Sanem à Belvaux, les câbles s’envolent, les pylônes haute-tension se démontent… la vue se libère!

« Avec la mise en place des chantiers relatifs à l’implantation des premiers bâtiments d’habitation, il était primordial pour Agora de faire la place nécessaire… » Nous confie Yves Biwer, chef de projet infrastructure dans la société de développement pour le quartier Belval Nord. La pose de la première pierre à Belval Nord ce mardi avec le promoteur Asars Construction en est effectivement la preuve. Mais ceci n’est pas le seul objectif du démontage de cette ligne électrique. Le futur quartier veut avant tout offrir un haut niveau de qualité de vie à ses futurs habitants. Dégager la vue de ces amas de fil est donc une étape importante pour la concrétisation du concept d’aménagement innovant mis en place par Agora.
Il aura d’abord fallu enterrer deux nouvelles lignes de 220 KV avant de commencer le démontage des câbles aériens actuels. Pour ce faire, une année aura été nécessaire à la réalisation d’une fosse souterraine mesurant près de 500 m. Un fonçage d’un diamètre de 2.5 m et d’une profondeur de plus de 10 m a également été réalisé pour traverser les voies de chemin de fer.
Le démontage proprement dit des câbles et pylônes s’étend sur une période d’un mois et demi. Il est réalisé par la société Cegedel à qui appartient le réseau. Les câbles et pylônes seront ensuite recyclés : rien ne se perd, tout se transforme.
Quant à la nouvelle ligne souterraine, elle fait actuellement l’objet de différents essais. Elle devrait ainsi pouvoir être définitivement mise en service dans le courant du mois de mai.
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu