Inscription à la newsletter :

02.06.2017

Communiqué de presse

CBL célèbre 10 ans de présence au Luxembourg et inaugure son nouveau siège

CBL célèbre 10 ans de présence au Luxembourg et inaugure son nouveau siège
Le nouveau bâtiment administratif de CBL à Niederkorn Photo : Marion Dessard
Jeudi 1er juin 2017, CBL, acteur majeur dans le secteur de la construction, employant près de 400 salariés au Luxembourg, a inauguré officiellement son nouveau siège social à Niederkorn, sur le territoire de la commune de Differdange. Par la même occasion, le constructeur a célébré ses 10 ans de présence au Grand-Duché.
L’inauguration du nouveau siège social s’est déroulée en présence de Monsieur Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, de Monsieur Roberto Traversini, député-maire de la Commune de Differdange, du Conseil d’administration et de la Direction de CBL et de CIT Blaton, ainsi que de multiples personnalités et décideurs.
Lors du discours d’inauguration, Monsieur Eric Doff-Sotta, administrateur délégué de CBL, a souligné le signal fort que représente cette nouvelle structure qui marque à la fois les 10 ans d’activité de CBL et un nouvel élan pour renforcer son expansion future.
CBL célèbre 10 ans de présence au Luxembourg et inaugure son nouveau siège
Roberto Traversini, député-maire de Differdange, lors de son allocution
La cérémonie d’inauguration a réuni plus de 500 invités autour d’un cocktail dînatoire. L’animation musicale a été assurée par Gast Waltzing, David Laborier et Rom Heck. Un autre moment marquant de la soirée a été le dévoilement de l’œuvre d’art que l’artiste Raphaël Gindt a réalisée spécialement pour les dix ans de CBL.
CBL célèbre 10 ans de présence au Luxembourg et inaugure son nouveau siège
Roberto Traversini, député-maire de la Commune de Differdange
Photo: Marion Dessard

Confort, espace et fonctionnalité

Situé rue Hahneboesch à Niederkorn, le nouveau siège est à proximité immédiate de la collectrice du sud. Il se compose de deux bâtiments accolés, un immeuble administratif et un hall industriel. Dessinés par le bureau Marc Gubbini Architectes, les bâtiments sont un véritable reflet du savoir-faire et de l’expertise de l’entreprise, et se caractérisent par un alliage parfait de fonctionnalité et de confort. Rien de plus naturel, car CBL a souhaité offrir à ses collaborateurs un cadre de travail ouvert et moderne.
L'immeuble administratif se compose d'un sous-sol technique, d'un rez-de-chaussée avec accueil et de 1.200 m² de bureaux répartis sur deux étages. Il est desservi par un ascenseur et une cage d'escalier en béton apparent, l’une des spécialités de CBL. Il héberge les services internes et offre des bureaux de passage pour l'encadrement de chantier. Grâce à un choix de structure préfabriquée et des techniques de parachèvements en majorité sèches, l’immeuble administratif a pu être achevé en avril 2016.
Le hall industriel, quant à lui, s'étend sur 1.600 m² au sol et sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, il abrite un hall de préfabrication d'éléments en béton armé, un atelier destiné à l'entretien des engins de chantier, des camions et des camionnettes, ainsi qu'un showroom carrelages et un entrepôt de stockage. Aux étages se trouvent des bureaux et des locaux de stockage pour le service façades et parachèvements et du petit matériel. Le dernier niveau est entièrement dédié aux archives. La structure portante en béton a été préfabriquée dans sa quasi-totalité. Les travaux du hall se sont terminés courant mai 2016.
Les deux bâtiments ont été érigés sur un terrain de 13.000 m² sur lequel des travaux de dépollution ont été nécessaires. Ils ont été exécutés d'avril à juillet 2015 sous le contrôle d'organismes de certifications assurant un parfait respect des impositions du ministère de l'Environnement luxembourgeois. Les travaux de dépollution ont conduit au terrassement et la mise en stock d'environ 9.000 m³ de terres polluées. Dans un premier temps, ces dernières ont été provisoirement confinées dans un « sarcophage » en béton et avec récupération des lixiviats. La démolition et l'évacuation des terres polluées pour mise en décharge agréée se feront par l'ancien propriétaire du terrain (Arcelor Mittal) dans un délai de 5 ans après acquisition du terrain par CIT BLATON.

CIT Blaton Luxembourg (CBL)

CIT Blaton Luxembourg est détenue à 100 % par CIT Blaton, une référence incontournable dans le paysage de la construction en Belgique, fondé en 1865. CIT Blaton est une société familiale à l’actionnariat indépendant, qui, au fil de son développement, a toujours su allier qualité et innovation. Fin 2006, l’entreprise belge s’implantait au Grand-Duché en y ouvrant une filiale à Foetz. Cette implantation s’est faite dans un contexte particulier, par le biais de la reprise de la quasi-totalité du personnel d’une entreprise générale luxembourgeoise.
Depuis lors, CBL s’est attelée à renforcer sa position au Luxembourg en tant qu’acteur majeur dans le secteur du bâtiment. Ceci en appliquant le principe qui est au cœur de la philosophie du groupe : « construire pour durer ». Cet état d’esprit anime tous les collaborateurs de l’entreprise, qu’ils soient sur le chantier, dans les bureaux ou en contact avec les clients. Construire non seulement des bâtiments durables, mais aussi des relations durables avec les clients
CBL célèbre 10 ans de présence au Luxembourg et inaugure son nouveau siège
de g. à d. : Eric Doff-Sotta, administrateur délégué de CBL, Angèle de Liedekerke, administratrice de CBL, Nicolas Schmit, ministre du Travail, Roberto Traversini, député-maire de Differdange, Georges Kara, directeur général de CBL

Informations-clés du nouveau siège


• Maître d’ouvrage : CBL SA
• Architecte : Marc Gubbini Architectes
• Bureau d’études : ICB
• Réalisation : 2015/2016
• Durée des travaux : neuf mois
• Superficie immeuble administratif : environ 1.400 m²
• Superficie hall industriel : 1.600 m²
• 20 bureaux - 5 salles de réunion
• Surface terrain : 13.000 m²
• Parking : 50 places côté bâtiment administratif et 20 places côté hall industriel  

Réalisations principales de CBL au Luxembourg


- Extension City Concorde
- Ecole européenne II Mamer
- Bâtiment Justice de Paix Esch-sur-Alzette
- Belval Plaza I et II
- Bâtiment PWC
- Bâtiment BGL Kirchberg (en assoc.)
- Actuellement en cours : Cloche d’Or, bâtiment Auchan et Îlot A

L’histoire du groupe CIT Blaton

La première implantation remonte à 1865, avec l’ouverture d’usine Blaton-Aubert à Schaerbeek axée principalement sur la réalisation de statues de jardins. Très vite cependant, l’usine se lance dans de véritables travaux d’entrepreneur général. L’entreprise poursuit son évolution sous le nom d’Armand Blaton-Peyralbe Entrepreneur. Elle accède, non seulement à l’édification de bâtiments industriels, mais aussi au génie civil. Elle est parmi les premières à utiliser le béton armé et décroche de multiples contrats, comme le creusement du tunnel ferroviaire du Cinquantenaire, la construction du Port de Bruxelles, le pont sur la Meuse à Huy, etc.
En 1927, Armand et Emile Blaton créent les Entreprises Blaton-Aubert. Pendant trente ans, ils œuvrent à la réalisation d’importants travaux en France et en Belgique. Ils construisent, par exemple, la Gare Centrale à Bruxelles en 1930 et de nombreux tronçons de la Jonction Nord-Midi. Ils développent avec le professeur Magnel un procédé de précontrainte connu sous le nom de procédé Magnel-Blaton et un procédé de fondations profondes : les pieux Vibro.
Dans les années cinquante, chacun des deux frères crée sa propre entreprise. Emile prend les commandes de la « Compagnie Industrie et Travaux Emile Blaton », tandis que les quatre fils d’Armand s’associent, deux à deux, pour fonder « Bâtiments et Ponts » et «Travaux S.A.». La Compagnie Industrie et Travaux Emile Blaton travaille, entre autres, à la réalisation de plusieurs pavillons lors de l’Expo 58 à Bruxelles, et notamment le fameux pavillon américain. Elle participe aussi à la construction du complexe Marnix de la BBL à Bruxelles ou encore au siège social de Petrofina. Elle réalisa une partie du terminal gazier de Zeebrugge. Et dans un tout autre genre des hôpitaux comme Cavell ou Brugmann.
Au début des années 1970, la succession d’Emile Blaton est assurée par ses deux fils Pierre et Paul, puis par leur sœur Thérèse qui devient présidente du Conseil d’administration de CIT E. Blaton.
Aujourd’hui Sophie Le Clercq, la fille de Thérèse Blaton, est présidente du conseil d’administration de CIT Blaton et représente la cinquième génération.
www.cbl-sa.lu
Magazine Wunnen
www.wunnen-mag.lu | info@wunnen-mag.lu